Poignet | Fractures

  • Fracture du scaphoïde : Echographie
    • Poignet douloureux séquellaire . Chute il y a 1 mois. Clichés (hors centre) normaux.

      Segment dorsal du Ligament Scapholunaire normal () avec petit kyste synovial radio lunaire dorsal (). Les ligaments Radio Luno Triquétral dorsal () et Scapho Luno Triquétral dorsal () sont continus. On retrouve une rupture de la corticale du pôle proximal du scaphoïde confirmée sur l’incidence de LARSEN () : Fracture corporéale haute Type I de SCHERNBERG .

       

       

  • Fracture du Scaphoïde 2 : Echographie
    • Douleur post traumatique du bord radial du Poignet après chute à vélo il ya 1 mois. Bilan radiographique initial hors centre dans la norme.

      A l'échographie, rupture de la corticale palmaire ( ) et dorsale ( ) du scaphoïde. Confirmation de la fracture type III de SCHERNBERG sur la radiographie ciblée ( ).

       

  • Fracture du Scaphoïde 3 : Echographie
    • Douleur du bord radial du Poignet. Chute à Ski il y a 3 mois. Aucun bilan radiographique.

       

      Sur l'échographie réalisée en premier, rupture de la corticale dorsale () et palmaire () du scaphoïde. Sur la radiographie, confirmation d'une fracture corporéale basse type III dans la Classification de Schernberg ().

       

  • Pseudarthrose du Scaphoïde: IRM
    • Bilan pré thérapeutique d’un retard de consolidation d’une fracture du scaphoïde.


      Solution de continuité () correspondant à une fracture corporéale haute type II de SCHERNBERG. Hypo signal des deux fragments en T1 (), hypersignal en T2 (). Rehaussement global () après injection de gadolinium traduisant une vascularisation conservée du pôle proximal. Epanchement médio () et radiocarpien ().

       

       

       

  • Pseudarthrose du Scaphoïde: Arthro-IRM
    • Douleur du Poignet. Antécédents de chute en rollers il y a plusieurs mois.

      Pseudarthrose sur fracture transtubérositaire type IV de Schernberg avec importante zone de résorption périfracturaire ( ). Absence d'anomalie de signal du pôle proximal du scaphoïde ( ) traduisant une intégrité de la vascularisation. Ligament Scapho lunaire dorsal continu ( ). Discrète lésion chondrale du versant dorsal de la fossette lunarienne du radius ( ).

       

  • Pseudarthrose du Scaphoïde (3) : TDM, IRM
    • Douleur de la tabatière anatomique avec limitation des amplitudes articulaires. Notion de chute à vélo sur le poignet il y a un an.

      Solution de continuité transcorporéale du scaphoïde (flèche blanche) avec discrète résorption microgéodique périfracturaire au scanner. (Fracure type III de Schernberg)

      A l'IRM, oedème hyperintense de la médulaire osseuse des deux fragmnts (petites flèches jaunes) en séquence pondérée T2 avec hyposignal T1 (petites flèches blanches).

      Après injection de gadolinium, rehaussement des fragments distal et proximal (têtes de flèche blanches) témoignant d'une vascularisation conservée.

       

  • Fracture de l'Hamatum - IRM/Scanner
    • Les fractures de l'hamatum représentent 2% des fractures du poignet. L'origine traumatique est la plus fréquente mais des fractures de contrainte peuvent être rencontrées notamment chez le golfeur.

      La solution de continuité est souvent située au niveau de la base de l'hamulus ce qui explique que le bilan radiographique soit souvent négatif. Le risque de pseuadarthrose est important et une atteinte du canal de Guyon est possible (compression nerveuse ulnaire; thrombose de l'artère ulnaire).

      IRM - Coupes axiales en pondération T1: solution de continuité élargie avec berges irrégulières en rapport avec une pseudarthrose (traumatisme de plus de 4 mois).

      Coupes axiales et sagittales en pondération DP/FS.

      Scanner (autre patient):

      R: Radius - S: Scaphoide - L: Lunatum - Tq: Triquetrum - C: Capitatum - Tz: Trapèze - Td: Trapézoïde 

      H: Hamatum - h: hamulus - M: 1er métacarpien

      L'incidence de Dupuy-Papillon permet de mieux analyser la base de l'hamulus.

      TECHNIQUE :

      * Supination à 45° de la main
      * Inclinaison radiale forcée
      * Pouce en abduction
      * Rayon vertical centré sur la première inter commissure

  • Fracture du Capitatum: Echographie - Scanner
    • Douleur persistante à distance d’un traumatisme; bilan radiographique normal.

      Rupture de la corticale des faces palmaire et dorsale du capitatum (). Le trait de fracture apparaît sur la radiographie de face en traction () et est confirmé sur l’examen tomodensitométrique ().

       

       

  • Fracture du tubercule du trapeze: Scanner/Arthroscanner
    • Patient adressé en arthroscanner à 6 semaines d'un traumatisme du poignet en hypertension.
      Présence d'une fracture de la base du tubercule du trapèze (flèches rouges), de topographie extra-articulaire et sans atteinte associée du Ier métacarpien (les fractures de Bennett, de Rolando ou de Winterstein sont en effet fréquemment associées aux fractures du trapèze).
      Les fractures du trapèze sont rares et représentent 3 à 5% des fractures des os du carpe.

  • Fracture du pisiforme: Arthro-IRM
    • Patient de 25 ans adressé en Arthro-IRM pour bilan de douleurs ulnaires post-traumatiques. Arthro-ITM retouvant un oedème de la moelle osseuse du pisiforme en hyposignal T1 et hypersignal T2 associé à une solution de continuité trans-corticale.

  • Luxation radio-ulnaire distale
    • Patient de 30 ans ayant présenté un traumatisme direct du poignet. Douleurs ulnaires.

      TDM: Luxation palmaire de la tête de l'ulna. Cavité sigmoïdienne du radius "vide" et non dysplasique.

       

      R: Radius, U: Ulna, L: Lunatum, T: Triquétrum, C: Capitatum, H: Hamatum.