Main | Traumatismes

  • Lésion de STENER
    • Tuméfaction douloureuse de la face médiale de l'articulation métacarpophalangienne du pouce après chute à ski.

      En temps normal, l'expansion aponévrotique de l'adducteur (petites flèches blanches) vient glisser au dessus du Ligament Collatéral Ulnaire (LCU)(*) lors des mouvements de flexion-extension de l'articulation interphalangienne du pouce.

       

       

      Du côté lésé, rétraction proximale et épaississement du LCU (flèches blanches) avec incarcération de l'expansion aponévrotique de l'adducteur (têtes de flèche blanches) ce qui empêche la cicatrisation ligamentaire.

       

       

  • Rupture du ligament collatéral médial de la métacarpophalangienne du pouce
    • Rupture avec diastasis () de l’insertion proximal du LCM de la métacarpophalangienne du pouce. Hypertrophie avec hyperhémie du moignon restant () . Aspect normal du côté opposé ().


       

  • Effet Stener Like
    • Contexte : traumatisme du pouce en hyper-abduction.

       

      Rupture complète en plein corps (étoile orange) du ligament collatéral ulnaire (LCU) (flèches oranges) de la première articulation métacarpo-phalangienne (MCP1).

      L’expansion aponévrotique de l’adducteur du pouce (EAA) (flèches vertes) est épaissie mais ne semble pas incarcérée dans le moignon ligamentaire sous jacent.

       

      Pourtant, les manœuvres dynamiques de flexions-extensions passives de l'articulation interphalangienne du pouce étaient négatives, n’entrainant pas la mobilisation de l’EAA à hauteur de MCP1, faisant donc suspecter un effet Stener.

      En revanche, plus en distalité, à hauteur de la diaphyse de P1 on retrouvait une rupture du tendon du long extenseur du pouce sur lequel s’insère l’EAA, expliquant son absence de mobilisation à hauteur de MCP1 lors des mobilisations de la phalange distale du pouce.

       

      Rappels anatomiques :

      Le tendon distal du muscle adducteur du pouce s’insère sur le versant ulnaire de la base de P1 et envoie une expansion aponévrotique (EAA) sur le tendon du long extenseur du pouce qui s’insère lui même sur la base de P2.

       

       

       

      La-main.ch

       

      Conséquences en pratique clinique :

      En cas de rupture complète du LCU de MCP1, il est nécessaire de rechercher une incarcération de l’EAA sous le moignon ligamentaire, empêchant sa bonne cicatrisation et nécessitant une prise en charge chirurgicale (= Lésion de Stener).

      Cette incarcération est recherchée grâce à des manœuvres de flexions-extensions passives de P2 sur P1 qui, en dehors de tout contexte pathologique, mobilisent de façon conjointe le tendon du long extenseur du pouce et cette EAA.

      En cas d’incarcération, l’EAA reste immobile lors des manœuvres dynamiques.

       

      Chez ce patient, l’absence de mobilisation de l’EAA lors des manœuvres dynamiques n’était pas due à une incarcération de l’EAA dans la brèche ligamentaire mais à une rupture associée de l'appareil extenseur du pouce sur lequel elle s’insère.

       

               

       

  • Rupture du ligament collatéral médial de la métacarpophalangienne du pouce (2)
    • « Entorse » du pouce lors d’une chute à ski chez un jeune adolescent.

      Rupture () du tiers moyen du ligament collatéral médial du pouce  () se majorant lors du cliché en stress. Pas d’effet STENER. Ligament collatéral médial normal ().

       

       

  • Rupture distale du LCM de la MCP du pouce
    • Traumatisme en abduction forcée .

      Désinsertion distale avec avulsion osseuse ( ) du ligament collatéral médial LCM ( ) de l’articulation métacarpophalangienne du pouce. Petite hyperhémie de voisinage ( ). Absence d’effet Stener.
      LCM normal ( ).

       

       

  • Rupture de la plaque palmaire de la MCP du pouce
    • Impotence fonctionnelle après hyperextension du pouce au décours d’un match de volley.

      Rupture de l’insertion métacarpienne () de la plaque palmaire avec rétraction du fragment proximal (). Plaque palmaire normale du côté opposé (). Fléchisseur du pouce sans particularité ().

       

       

  • Rupture de la plaque palmaire de l'IPP du 5ème doigt: IRM
    • Rugbyman professionnel présentant une tuméfaction de l'articulation interphalangienne proximale du 5ème doigt après traumatisme en hyperextension. Avulsion de la plaque palmaire de l'articulation interphalangienne proximale du 5ème doigt avec déplacement proximal en amont de la tête de P1 (flèches rouges).

      Coupes axiales en pondération T1 après saturation de la graisse et injection de gadolinium montrant la plaque palmaire située au niveau proximal de l'articulation interphalangienne proximale et sous les tendons fléchisseurs.

      Schéma représentant l'aspect normal et l'avulsion de la plaque palmaire:

      Classification des lésions en hyperextension de l'articulation intrephalangienne:

      - type 1: avulsion simple de la plaque palmaire

      - type 2: avulsion avec atteinte capsulaire

      - type 3: fracture de la base de P2.

      Reference:

      MR Imaging of ligament and tendon injuries of the fingers. JA Clavero and al. March 2002 RadioGraphics, 22, 237-256.

  • Rupture de la Plaque Palmaire de l'IPP 2 : Echo
    • Traumatisme chez une jeune gymnaste.

      Rupture complète de la plaque palmaire (petites flèches blanches) avec diastasis et épanchement intra articulaire (*). Aspect normal de la plaque palmairedu côté opposé (têtes de flèche blanches).

      Pas d'anomalie des tendons fléchiseurs sus jacents (flèches blanches).

       

       

  • Oedème intra-osseux de la 1ère tête métacarpienne: IRM
    • Volleyeur de 24 ans ayant présenté un traumatisme de l'articulation métacarpo-phalangienne du pouce.

      Oedème de l'os spongieux de la tête du premier métacarpien (flèches bleues) visible en hyposignal T1 et hypersignal T2. Plan capsulo-ligamentaire latéral intact (flèche jaune).

      Lésion myo-aponévrotique du muscle court abducteur (flèches vertes) du pouce visible sous la forme d'un hypersignal T2 de la jonction myo-tendineuse.

       

       

      Coupes axiales: hypersignal T2 de la jonction myo-tendineuse du muscle court abducteur (flèches vertes).

       

      EPL: Extensor pollicis longus (long extenseur du pouce) - EPB: Extensor pollicis brevis (court extenseur du pouce)  - FPL: Flexor pollicis longus (long fléchisseur du pouce).

  • Fracture de Bennett: Radiographies
    • Fracture de Bennett: fracture de la base du premier métacarpien (flèches rouges) avec trait de réfend intra-articulaire avec l'articulation trapézo-métacarpienne (flèche jaune) et bascule palmaire et médiale du fragment proximal.

  • Doigt en Maillet
    • Déformation en flexion de l'articulation interphalangienne distale du IVème doigt après mauvaise réception d'un ballon de baskett.

       

      Désinsertion de l'appareil extenseur () avec avulsion osseuse () de la base de P3.